NetEnviesdebebes

Auteur : Valérie | Date : 10/10/2008

Hystérosalpingographie

Cet examen est fréquemment réalisé lors d’un bilan de fertilité, lorsqu’un couple tarde à avoir une grossesse.

Il permet d’observer l’intérieur de l’utérus ainsi que les trompes, et de voir des choses qui n’étaient pas nécessairement visibles à l’échographie. On injecte un produit de contraste (à base d’iode) dans l’utérus, et on observe avec des rayons x la façon dont le liquide tapisse l’utérus et les trompes. On peut ainsi distinguer si une zone est rétrécie, s’il y a des tumeurs ou fibromes.

Menu :
- Le déroulement de l'examen
- Contre la douleur
- Suite de l'examen

Le déroulement de l'examen

L’hystérosalpingographie est prescrite par le généraliste pour le gynécologue qui vous suit. Il pourra aussi prescrire le produit de contraste qu’il faut aller chercher à la pharmacie. Il pourra vous indiquer les laboratoires qui pratiquent cet examen. Il faut prendre rendez-vous, en calculant pour faire l’examen en début de cycle. On conseille généralement d’appeler dès l’apparition des règles, pour que l’examen soit réalisé dans les 10 jours suivants, car il ne faut absolument pas être enceinte.

Il n’y a pas de recommandations particulières avant l’examen (pas la peine de venir à jeun, ou d’avoir la vessie pleine), si ce n’est de prendre les médicaments qui vous ont éventuellement été prescrits.

Lors de l’examen vous êtes partiellement deshabillée, allongée sur le dos. Le praticien place un spéculum puis la sonde afin d’injecter le produit de contraste. Plusieurs clichés sont pris, le radiologue vous indiquera les positions à prendre, et vous demandera de retenir votre respiration le temps du cliché.

L’examen dure environ 10 minutes, ensuite la sonde puis le spéculum sont retirés.

hystérosalpinographie

Haut

Contre la douleur

Suivant les personnes, la douleur est très variable pendant cet examen. Pour certaines ce n’est pas pire que les douleurs de règles desagréables, pour d’autres la douleur est plus violente, pouvant aller jusqu’au malaise vagal.

Il est important d’avoir confiance dans le praticien pour être détendue et avoir moins mal, il doit donc prendre le temps de rassurer la patiente, et de lui donner autant d’explications que nécessaire.

Généralement on prescrit des antalgiques à prendre avant l’examen afin de réduire ce desagrément.

Haut

Suite de l'examen

Les résultats sont généralement donnés par le radiologue immédiatement après l’examen, les résultats complets sont transmis ensuite au médecin qui a prescrit l’examen.

L’examen peut irriter la parois de l’utérus, une désinfection du col sera systématiquement réalisée, et des ovules pourront être prescrits de façon préventive pour éviter toute complication. Une douleur inexpliquée dans les jours suivant l’examen devra amener immédiatement à consulter le médecin ou le radiologue pour qu’un traitement soit rapidement mis en place.

Prévoyez aussi des protections périodiques après l’examen, en effet le produit de contraste, ou une irritation du col de l’utérus lors de l’examen peuvent provoquer des pertes pendant un jour ou deux.

Comme le produit de contraste utilisé est à base d’iode, il est possible qu’une allergie se produise chez une personne qui y est allergique. Si le médecin détecte un terrain propice à une telle allergie, il prescrira des comprimés qui la limiteront.

Article rédigé par Karine B.
Source image : Wikimédia

Haut




    

Ajouter un commentaire :