NetEnviesdebebes

Auteur : Valérie | Date : 10/10/2009

Le triple test

dans le cadre du dépistage prénatal, votre gynécologue est amené à vous proposer de faire un triple test. Définitions et enjeux du triple test sont décrits ici.

Menu :

Qu'est-ce que le triple test?

On appelle aussi le triple test « prise de sang HT21 » ou « tri test ».
C’est une prise de sang pratiquée entre 14 et 17 SA qui s’attache à quantifier au sein du sérum maternel (pour schématiser, c’est une partie du sang) trois marqueurs sériques.
Ces marqueurs sériques sont :

  1. l’HCG (hormone sécrétée par le placenta) ;
  2. l’oestriol non conjugué, produit par le foetus
  3. l’alphaprotéine fœtale, produite par le fœtus .

L’augmentation du taux des deux premiers combinée à la faible taux du troisième, une clarté nucale un peu grande relevé au cours de la première échographie sont des indications pour des recherches complémentaires par amniocentèse.

Le triple test vise à dépister la trisomie 21 (syndrome de Down), la trisomie 18 (nombreuses malformations pouvant causer la mort in utero ou avant l’âge de 5 ans), l’anencéphalie (malformation du tube neural du foetus qui ne présente ni méninges, ni deux hémisphères cérébraux et ni cervelet) et le spina bifida (défaut de la fermeture du tube neural entraînant des difficultés motrices, des troubles trophiques et d'ulcérations importantes). Environ 80% des cas de trisomie 21 et de spina bifida sont détectés grâce à ce test. En France, ce test est proposé (et non « imposé ») à toutes les femmes enceintes de moins de 38 ans. En revanche, si vous ne souhaitez pas le faire, le médecin vous demandera de signer une décharge indiquant que vous avez bien reçu des informations sur le triple test et son utilité mais que vous ne souhaitez pas le faire.

Quels sont les seuils critiques ?

En fonction des taux des trois marqueurs sériques, combinés à vos facteurs personnels (âge, poids, origine ethnique, tabagisme, diabète, proche atteint de trisomie 21 ou de spina bifida…), le laboratoire évaluera votre risque de 1 sur X.
Généralement, le seuil à partir duquel des recherches complémentaires sont indispensables est de 1/250 (établi par l'arrêté du 26/05/1997). Il existe un taux de faux positif de 5% chez les patientes de moins de 35 ans et un taux de 6.5 % chez les patientes de moins de 38 ans.

Voici quelques valeurs-types en fonction de l’âge maternel
20 ans : 1/1500 (à 15/18 SA)
30 ans : 1/ 840 (à 15/18 SA)
40 ans : 1/ 94 (à 15/18 SA)
45 ans : 1/ 24 (à 15/18 SA)
49 ans : 1/  8 (à 15/18 SA)
(d'après Hook EB (1981) Interchange trisomic Down's syndrome and Patau's. syndrome)
Certains évènements peuvent rendent l'interprétation des taux difficile :
- La grossesse gémellaire
- La perte spontanée d’un des jumeaux ou la réduction embryonnaire qui augmentent artificiellement le taux d'’alphaprotéine fœtale.

Qui reçoit les résultats et quel est le délai d’attente ?

C’est la personne vous ayant prescrit le triple test qui recevra les résultats au bout d’une dizaine de jours.

Pourquoi cette personne reçoit les résultats et pas vous ?
Parce qu’il faut être qualifié au niveau médical pour interpréter les résultats. Comme vous l’avez lu plus haut, beaucoup de facteurs jouent sur la qualification du taux comme l’âge etc… Seul votre médecin sera qualifié pour juger de la nécessité de poursuivre ou non par des examens plus poussés comme l’amniocentèse.

Mon gynécologue m’a dit que les résultats sont mauvais, que va-t-il se passer ?

Il vous proposera sûrement une amniocentèse (prélèvement du liquide amniotique afin d’étudier la carte génétique du fœtus). Sachez que 97 % des fœtus n’ont aucun souci…




    

Ajouter un commentaire :