NetEnviesdebebes

Auteur : Valérie | Date : 10/10/2009

Touchers vaginaux pendant la grossesse et l'accouchemen

femme enceinte foetus echographie

Le toucher vaginal

Le toucher vaginal pendant la grossesse a pour but d’examiner le col de l’utérus et le vagin. Normalement indolore, il est cependant très désagréable pour les femmes, généralement installées en position gynécologique, nues, sur la table d’examen.

En début de grossesse, il peut aider à confirmer un début de grossesse, mais une échographie donnera plus surement cette information. Au cours de la grossesse le toucher vaginal est utilisé pour prévenir un éventuel risque d’accouchement prématuré. Enfin au cours de l’accouchement, il sert à suivre le rythme de la dilatation du col et la position du bébé dans le bassin.Cet examen est de plus en plus critiqué comme étant pratiqué trop fréquemment. En France il est la plupart du temps pratiqué à chaque visite prénatale, alors que dans d’autres pays cet examen est beaucoup moins pratiqué (Angleterre, Pays-Bas, Finlande…), voire même considéré comme dangereux en Norvège.

En effet, alors qu’il est généralement recommandé pour détecter une menace d’accouchement prématuré, le toucher vaginal peut aggraver la situation lorsque la poche des eaux risque de se rompre. De même lors d’un placenta previa (recouvrant le col de l’utérus), l’examen peut provoquer une hémorragie et doit être évité.

Pour observer le col de l’utérus sans y toucher, et risquer de le modifier, les touchers vaginaux peuvent être remplacé par une échographie.

Au cours de l’accouchement, l’examen du col permet de constater sa dilatation. L’OMS recommande cependant de ne pas multiplier cet examen inutilement. Il ne doit pas être réalisé trop fréquemment (au maximum une fois toutes les 4 heures pendant la première partie du travail, c’est à dire tout au long de la dilatation du col) et il ne faut pas multiplier le nombre d’examens redondants (la contre-vérification par le superviseur de l’examen réalisé par un étudiant doit être évité autant que possible).

Pour lire toutes les recommandations de l’OMS concernant l’accouchement :http://www.who.int/reproductivehealth/publications/maternal_perinatal_health/924159084X/fr/index.html

 

Article rédigé par Karine B.
Source photo : Pixabay




    

Ajouter un commentaire :