NetEnviesdebebes

Auteur : Valérie | Date : 10/10/2009

Le suivi de votre grossesse

Que vous soyez essayeuse et franchement sertie d’un test de grossesse positif, vous vous demandez qui pourra vous aider à traverser sans risque et dans la zenitude nécessaire la merveilleuse aventure de la grossesse et de la mise au monde de votre enfant…En plus des conseils avisés (et pas toujours réclamés) par l’auteure de vos jours, des aventures péri-natales de votre meilleure amie, des critiques de belle-maman sur votre façon d’envisager l’avenir, comparez les avantages et inconvénients du gynécologue-obstétricien, de la sage-femme (et de son compère le maïeuticien) et des doulas sur NetEnviesdeBébé !

Menu :
- Gynécologue obstétricien
- Sage-femme (et maïeuticien)
- Doula

Gynécologue-obstétricien

Qui est-ce ?
C’est un médecin gynécologue spécialisée en obstétrique. C’est donc un professionnel de la santé.

Pour qui ?
- pour celles qui ont une grossesse à risques (patientes souffrant avant la grossesse d’une pathologie chronique telle que le diabète, l’hypertension artérielle ou souffrant d’un problème apparu au cours de la grossesse comme le diabète gestationnel, un risque de pré-éclampsie etc…) ;
- pour celles dont la grossesse a été induite par une PMA ;
- pour les inquiètes qui ont besoin d’être rassurées par un médecin.

Pour quel suivi de grossesse ?

Le suivi commence souvent suite à l’écho des 12 SA. Il se traduit par un rendez-vous mensuel ( sauf le dernier mois où il y aura deux rendez-vous) au cours duquel le gynécologue obstétricien :
- examinera le résultat des examens précédents ;
- procédera à un examen médical (questions, prise de tension artérielle, pesée) ;
- procédera à un examen gynécologique (toucher vaginal pour examiner le col, sa fermeture, position et longueur, mesure de la hauteur utérine pour vérifier la bonne croissance du fœtus, écoute du cœur du fœtus, éventuellement petite échographie s’il le juge nécessaire) ;
- prescrira un traitement médical si nécessaire et des examens médicaux à effectuer au laboratoire, dans un cabinet de radiologie, chez un autre spécialiste (ex. cardiologue, endocrinologue etc…) si nécessaire.

Quel rôle à la naissance ?

S’il exerce à l’hôpital, deux possibilités :
- vous avez choisi le secteur public (aucun frais à avancer) : il interviendra au moment de la naissance et en cas de soucis, il sera appelé par l’équipe de sage-femmes ;
- vous avez choisi le secteur privé (visites à payer mais intégralement remboursées par la Sécurité et votre Mutuelle) : il assistera à une bonne partie de votre accouchement et pas seulement au moment de la naissance de votre enfant.

S’il exerce à la clinique, comme pour le secteur privé à l’hôpital, il assistera à une bonne partie de votre accouchement et pas seulement au moment de la naissance de votre enfant.

Quel coût ?

En hôpital :
- en secteur public : vous n’aurez aucun frais à avancer ;
- en secteur privé : vous avancerez les frais de la visite, remboursés par la Sécurité Sociale et votre mutuelle, dans la limité d’un certain plafond (consultez à cet effet votre mutuelle). Selon votre contrat de mutuelle, les dépassements d’honoraires seront soit non remboursés, soit partiellement soit intégralement remboursés. Certaines mutuelles ne remboursent pas les dépassements d’honoraires mais offrent une prime de naissance. A vous donc de voir si vous pouvez attendre jusqu’à la naissance du bébé, en fonction du montant de la prime.

En clinique, cela se passe comme pour le secteur privé en hôpital.

Le coût en lui-même est extrêmement variable. Cela dépend si ce médecin est conventionné (et s’il est en secteur 1 ou 2) ou pas, s’il pratique des dépassements d’honoraires ou pas. Comptez un minimum de 23 euros par consultation.

Sage-femme (et maïeuticien)

Qui est-ce ?
La sage-femme et le maïeuticien (homme pratiquant le métier de sage-femme) ont suivi un cursus de 5 années après le bac avant d’exercer cette profession.

Pour qui ?

- pour celles qui veulent établir une relation moins médicalisée qu’avec un obstétricien tout en gardant un suivi médical de qualité ;
- pour celles qui n’ont pas de soucis particuliers de grossesse, pour celles qui ne souffrent pas de maladies graves ou sont assez sereines vis-à-vis de leur état

Pour quel suivi de grossesse ?

Vous pouvez vous faire suivre par une sage-femme ou un maïeuticien dans deux endroits : hôpital/clinique ou en cabinet libéral.

Quel que soit l’endroit de l’exercice de ses fonctions, la sage-femme commencera à vous suivre souvent suite à l’écho des 12 SA. Le suivi se traduit par un rendez-vous mensuel ( sauf le dernier mois où il y aura deux rendez-vous) au cours duquel la sage-femme:
- examinera le résultat des examens précédents ;
- procédera à un examen médical (questions, prise de tension artérielle, pesée) ;
- procédera à un examen gynécologique (toucher vaginal pour examiner le col, sa fermeture, position et longueur, mesure de la hauteur utérine pour vérifier la bonne croissance du fœtus, écoute du cœur du fœtus, éventuellement petite échographie s’il le juge nécessaire) ;
- prescrira un traitement médical si nécessaire et des examens médicaux à effectuer au laboratoire, dans un cabinet de radiologie ;
- vous dirigera vers un gynécologue-obstétricien si votre grossesse nécessite un suivi médical particulier.

Quel rôle à la naissance ?
Si vous choisissez une sage-femme pratiquant en cabinet libéral, deux possibilités pour la naissance :
- soit votre sage-femme travaille également dans votre maternité, auquel cas, elle pourra mettre au monde votre enfant ;
- soit votre sage-femme ne travaille qu’en libéral et ce sera l’équipe de la maternité en service à ce moment-là qui vous accouchera.

Si vous souhaitez donc avoir une sage-femme qui vous accompagne jusque dans la salle de naissance, mieux vaut lui demander en début de grossesse si cela sera possible.

Quel coût ?
Les consultations de la sage-femme sont prises en charge par la Sécurité Sociale. Si elle exerce en hôpital, nous n’aurez bien souvent rien à avancer. Dans les autres cas, vous avancerez le prix de la visite qui vous sera ensuite remboursée par la Sécurité Sociale.

Vous pouvez avoir sur le site suivant (http://www.ameli.fr/67/DOC/76/article.html) une idée des coûts en France.

Doula

Qui est-ce ?
Un doula joue le rôle d’accompagnante à la grossesse et à la naissance. Ce n’est ni une thérapeute, elle n’a pas de rôle médical dans la grossesse et l’accouchement. Elle offre écoute, dialogue et respects des choix des futurs parents quant à la grossesse et à la naissance de leur enfant.
Les doulas sont nombreuses dans certains pays comme l’Allemagne ou les Pays-Bas, pays où l’accouchement est peu médicalisé (accouchements à domicile ou en maison de naissance).

Pour qui ?
- pour celles qui ont envie d’une relation personnelle et hors cadre institutionnel médical pour le suivi de la grossesse et de la naissance ;
- pour celles qui veulent une personne pour les informer et les soutenir dans leurs choix pour la grossesse et la naissance de leur enfant ;
- bref, pour toutes celles qui souhaitent être épaulées, quelle que soit son état de santé ou son lieu prévu d’accouchement (domicile ou maternité).

Pour quel suivi de grossesse ?
La doula ne prend aucune décision d’ordre médical et ne pratique pas les examens gynécologiques de la grossesse et de la naissance. Elle intervient en plus d’un suivi effectué par un obstétricien ou une sage-femme. Elle a un rôle d’accompagnante et de soutien aux parents.

Quel rôle à la naissance ?
La doula accompagne la mère à la naissance comme peut le faire le père. Elle reprend le rôle ancestral qu’avait autrefois les femmes auprès de leurs compagnes futures mamans ou femmes accouchant.
La doula soutient les parents et les accompagne vers le chemin qui les mènent à la rencontre de leur enfant. Elle intervient à domicile en plus de la sage-femme, à la maternité et même en salle de césarienne avec l’accord des autorités médicales.

Quel coût ?
En France, les frais engagés sont à la charge des parents sans possibilité de se faire rembourser par la Sécurité Sociale.
Beaucoup de doulas proposent un forfait, variables d’une doula à l’autre. Les visites seront au nombre de 5 à 10 selon les besoins et auront lieu tant avant, pendant qu’à après la naissance. Les tarifs seront fonction de la doula.
Comptez 500 euros minimum pour l’ensemble de la prestation (avant, pendant et après la naissance).




    

Ajouter un commentaire :