NetEnviesdebebes

Auteur : Valérie | Date : 10/10/2009

Le fer, allié indispensable de la femme enceinte

Le fer est un oligoélément nécessaire à la vie et encore plus lors de la grossesse. Découvrez nos besoins en fer et comment pallier à une éventuelle carence

Menu :
- Les besoins en fer
- Les carences
- Alimentation et supplémentation

Les besoins en fer

Près d'un quart des femmes souffrent d'un manque de fer, souvent provoqué par les menstruations. Ce chiffre passe à 67% lorsqu'il s'agit de femmes enceintes !

Le fer est un oligoélément qui sert à fabriquer l'hémoglobine du sang. C'est pourquoi les règles font souvent chuter nos réserves. Les besoins en fer sont accrus pendant la grossesse à cause de l'augmentation du réseau sanguin de la maman, la création du placenta mais aussi les besoins propres de l'embryon et du foetus qui a besoin de fer pour se "construire".

Les carences

Un manque de fer provoque chez la maman fatigue, irritabilité, problèmes de concentration, chute de cheveux, anémie ou encore une moindre résistance face aux maladies.

Côté bébé, une carence en fer peut provoquer un faible poids à la naissance mais rassurez-vous, bébé "pioche" dans vos réserves, il y a plus de chance pour qu'une carence en fer ait des conséquences plutôt sur votre organisme que celui du bébé, cependant, ce risque n'est toutefois pas à négliger.

Les carences sont dus au fait que nous ne mangeons pas assez de viande (fer d'origine animale) et que nous privilégions plutôt le fer d'origine végétale (légumes, fruits, etc...) qui est moins bien assimilé par l'organisme que le fer d'origine animale.En effet le fer d'origine végétale peut être moins bien assimilé car l'ingestion de certaines substances comme les tanins du thé et du café.

Alimentationet supplémentation

Seul votre gynécologue ou votre médecin traitant peut décider de vous supplémenter en fer au vu de vos analyses. N'hésitez pas en tout cas à lui faire part de tout changement dans votre santé tels que fatigue, difficulté de concentration, chute de cheveux...

Rien ne vous empêche en revanche de veiller à ce que votre organisme reçoive assez de fer par le biais de l'alimentation.

Le fer est apporté via l'alimentation par deux grands familles :

- le fer d'origine animale : pigeon, foie de volaille, boudin noir, moules, boeuf, poisson gras ;

- le fer d'origine végétale : cacao, légumes verts, légumineuses, céréales, fruits secs, produits laitiers.

Privilégiez le fer d'origine animale notamment en ingérant de la viande trois à quatre fois par semaine (cela ne fait pas grossir). Evitez de boire thé et café qui ralentissent l'absorption du fer par le placenta. Vous pouvez également associer la vitamine C au fer qui permet à l'organisme de mieux ingérer le fer. Au cours d'un même repas, vous pouvez par exemple au petit-déjeuner associer céréales (fer) et jus d'orange (vitamine C) ou mieux, augmentez votre consommation de chou qui cumule fer et vitamine C !

L'alimentation est donc votre alliée dans votre lutte contre les carences de fer !




    

Ajouter un commentaire :