NetEnviesdebebes

Auteur : Valérie | Date : 10/10/2008

Le désir de faire un enfant et les sentiments qui nous submergent

Un article de Aline E .

Menu :
- on se lance !
- trop de questions
- serons-nous de bons parents ?
- le bonheur à la clef
- c'est parti pour les essais !
- témoignages de futurs futurs parents

On se lance !

Ça y est, vous vous lancez ! Vous parcourez tout le web à la recherche de conseils et de témoignages, car oui, ça y est, c’est bien vrai : vous avez décidé de faire un bébé, de mêler vos deux êtres à tout jamais ; pour que de votre Amour en ressorte la plus merveilleuse des créations ; un enfant… votre enfant !

Vous ne le réalisez peut être pas encore, ou bien cela vous effraie-t-il même beaucoup, mais tous ces sentiments de joie, de hâte, de craintes ou même encore de stupéfaction, sont le fruit d’une émotion normale et faisant partie de cette route, de ce chemin, jusqu’à bébé !!

Mais que nous est-il arrivé, vous dîtes vous ! Faisons-nous le bon choix de lancer ce projet bébé dès maintenant ? Comment allons-nous nous en sortir ?

Comment notre entourage prendra-t-il la nouvelle ? Déjà, allons-nous leur annoncer ? Et si nous faisions une erreur ? Comment en sommes-nous arrivés là ?

Trop de questions

Oh que oui, toutes ces questions viennent vous envahir et vous tourmenter, mettant à la déroute la certitude de ce désir pourtant si cher et profond, que vous ressassez tous les deux depuis déjà plusieurs semaines, voire même plusieurs mois !!
Et voilà que le sort en est jeté que oui vous avez pris votre décision, que tous les prétextes sont bons pour revenir en arrière !
Mais au diable toutes ces tourmentes, toutes ces tracasseries, toutes ces angoisses et ces doutes, bien matérielles : « allons-nous nous en sortir financièrement ? Allons-nous changer de voiture ? Pourrons-nous continuer de sortir ? »….
Derrière toutes ces questions matérielles, se cache un profond et intense sentiment de doute sur soi-même. Serai-je finalement une bonne mère, ou un bon père…
Comme si réussir à acheter les couches de grandes marques ferait de vous un parent plus responsable que celui qui achète les couches de marque magasin !
Point de tracasseries inutiles, ne vous encombrez pas trop longtemps de ces questions, qui bien qu’essentielles à la construction déjà de votre rôle de parent, vous nuiront plus qu’autres choses, si vous vous les posez trop longtemps.

Haut

Serons-nous de bons parents ?

mere et enfant dans l eau

Le rôle de parent est constitué d’Amour, de joie et de plénitude, oui. Mais il est aussi un aspect plus pratique et tangible, lequel est source d’autres angoisses tout aussi lourdes.
Faire un enfant est un acte d’Amour oui, mais il est aussi un chamboulement gigantesque, ou d’un seul coup, le but principal de notre vie, est d’offrir la meilleure vie possible à ce petit être sans défenses.
Et en serons-nous capables, saurons nous faire les bons choix ?
A cela je vous dirais, il n’est pas encore possible de répondre. Ce qu’il vous faut savoir, et avoir comme certitude, est l’Amour que vous portez déjà à ce petit être imaginé. Et l’investissement mental et matériel que vous lui portez déjà. Les choses ne peuvent pas toujours être anticipées, elles arrivent, comme si de rien, d’elles-mêmes, comme tout ce qui nous arrive de surprenant dans notre vie, et nous adorons cela, car c’est cela même qui rend notre vie riche et intéressante.

Haut

Le bonheur à la clef !

Un bébé c’est cela : une surprise déjà sur la date à laquelle il sera conçu, une surprise sur le sexe qu’il aura, une surprise sur la date de sa naissance, car tout cela bien à l’avance, nous ne le savons pas. Même une femme "en essais de bébé", qui doit passer par l’aide à la procréation, ne sait pas en se lançant dans son projet bébé, quand aura lieu sa FIV, ou encore une femme qui tombe enceinte, ne sait pas qu’elle aura une grossesse à risque et aura un accouchement déclenché. Tout cela est une poursuite de surprises, joyeuses ou tristes… mais à la clef le bébé tant attendu sera bien là, et n’est-ce pas là tout l’essentiel, tout le bonheur tant attendu ?
Il vous réservera encore tant de surprises ! Et vous ferez face, ne vous en faites pas ! Car quand bébé est là, plus de temps aux doutes et incertitudes, il est là, avec ses grands yeux plein de liesse et d’innocence à solliciter notre présence, notre Amour.. et devant ce regard si beau, comment ne pas se battre et se donner tous les moyens d’y arriver !

Haut

C’est parti pour les essais !

Oui, vous avez peur, peur d’être une mauvaise maman, peur de pas en faire assez… Mais rassurez-vous, une fois que vous aurez votre bébé dans les bras, votre vie changera du tout au tout, vous serez unique dans son monde, et lui aussi dans le vôtre. Vous ferez tout pour lui, et ne craindrez jamais de vous démener. Et en ce sens, vous serez, une très bonne maman ou un très bon papa !

Un petit conseil : foncez et appréciez ce temps de la conception, cela restera quoiqu’il se passe, quelles difficultés vous puissiez rencontrer : son histoire, celle qui vous aura permis de vous trouver, vous et votre enfant !

Et pour vous prouver que vous n’êtes pas les seuls à vous poser ces tonnes de questions, à angoisser et douter sur le futur de votre couple et de votre famille… entrez dans la grande famille Netenviesdebebes en venant partager toutes ces émotions avec d’autres couples sur les FORUMS de Netenviesdebebes.com.

Haut

Témoignages de futurs futurs parents !

Maud nous explique comment elle et son conjoint ont pris la décision de se lancer…

« Pour nous l'envie d'avoir un petit bout nous a pris au mois d'octobre 2006.

Mon chéri qui encore me disait quelques jours auparavant qu'il n’avait pas le temps pour avoir un enfant a changé d'avis du jour au lendemain!
En fait il se trouve qu'un après midi lors de nos courses j'ai aperçu un petit bout et je lui ait dit « regarde la bonne bouille » et il ma dit « oui » et c'est tout…

Mon intention n'était pas du tout de le convaincre de faire un enfant. Et le soir venu en mangeant il me dit « il était trop beau cet après-midi le bébé » et là on a commencé à parler de nos enfants pour plus tard et lui d'un coup me regarde et me dit « je veux un bébé, arrête la pilule! »
Moi bien sur j'étais scotchée et je ne croyais pas du tout à son sérieux donc le soir j'ai quand même pris ma pilule.

Et le lendemain après une bonne nuit je lui ait demandé s’il était sérieux et là il me dit « ben oui! »
Alors là, ni une ni deux je me suis dit il faut foncer!

Ma plaquette se terminait une semaine après j'ai décidé de la terminer pour ne pas perturber mes cycles et au jour ou j'aurais du la reprendre je lui ai encore demander s’il voulait vraiment mais il n'avait toujours pas changer d'avis et c’a y'est les essais commençaient juste après soit une semaine après notre conversation et donc très rapidement!

J'étais la plus heureuse de toutes de ce changement soudain de mon chéri! 3 mois plus tard un test de grossesse positif pour la nouvelle année, eh oui : découverte au 03/01/2007, une date qui restera à jamais marquée dans ma vie car quand j'ai fais mon test et l'ai annoncé à mon chéri il a pleuré alors que je ne l'avais jamais vu faire auparavant, c'était impressionnant!

La venue de notre bébé le 24 août 2007 a changé notre vie et malgré quelques différents par moment on s'aime encore plus et la vie de parents est merveilleuse. Le fruit de notre amour est le plus cadeau que l'on puisse avoir. »

Au tour de Karine de nous narrer comment elle et son cher et tendre se sont lancés dans l’aventure :

« Nous nous sommes connus à l'école en 1998, les premières années on se croise d'un endroit à l'autre (Lyon, l'Angleterre, Clermont-Ferrand, Grenoble, Paris...)
Nous nous stabilisons enfin en région parisienne, mais je ne veux pas qu'on ait d'enfant à cause de son boulot : c'est vraiment l'enfer, pression énorme, travail jour et nuit, souvent le week-end, on ne se voit jamais.
Les choses vont mal… épuisement, travail, famille…
Forcément je ne lui parle plus de mariage, et encore moins de bébé.
Et puis le 14 février 2005, il m'emmène par surprise en Angleterre, et après un dîner magique il me demande en mariage et c'est chose faite le 18 mars 2006.
Quelques jours après le mariage il me dit que la prochaine étape sera le bébé
Mais alors que de son côté les choses se sont bien améliorées, ce n'est plus du tout possible par rapport à mon boulot, on doit partir à l'étranger quelques mois plus tard...
Et puis finalement mon boulot ne se passe pas comme prévu, et l'envie de bébé reprend le dessus. Quand je l'annonce à mon mari il hésite, je n'insiste pas,je sais qu'il y réfléchi.
Quelques jours après on rentre ensemble du boulot et quand on passe devant la pharmacie je lui dis que je dois m'y arrêter pour renouveler la pilule, alors il m'arrête, et sur le trottoir, devant la pharmacie, il me dit qu'il avait prévu de me l'annoncer le soir même, que ce n'est pas la peine de racheter ma pilule, qu'on n'en a plus besoin
C'est une nouvelle aventure qui commence. »

Lucie témoigne à son tour de cette immense joie :

« Je me souviens qu'adolescente, je me disais que je ne voudrais pas d'enfant avant très longtemps... Ca me faisait peur et je ne me sentais pas prête du tout!! Même après le bac, ça me semblait si loin tout ça... Mes petits amis ne m'ont jamais inspiré le désir d'enfant, et j'avais autre chose en tête (mes études, m'amuser).

Puis, j'ai rencontré Pierre à presque 19 ans et j'ai su que ce serait lui, le père de mes enfants. Le désir d'enfant est venu avec notre histoire, notre amour. C'est presque indéfinissable ce sentiment... C'est plutôt charnel en fait. Bien-sûr, je voulais finir mes études avant et surtout trouver un travail (connaître la vie professionnel avant de me lancer). Je ne voulais pas aller trop vite. Notre histoire a grandi et mon désir d'enfant s'est fait plus grand une fois que j'ai eu ma maitrise et que Pierre a passé sa thèse... (3 ans après notre rencontre) Pierre aussi y pensait, surtout qu'il avait enfin une situation stable professionnellement. Je l'ai demandé en mariage car je savais qu'il voulait être marié avant d'avoir des enfants! ;-) J'avoue que j'ai un peu accéléré tout ça car j'avais vraiment envie de porter la vie. Je sentais en moi ce désir d'avoir un enfant de Pierre, de voir en nos enfants un peu de lui et un peu de moi. On avait envie de prolonger notre histoire d'amour. Pour nous c'était la suite logique.

Après le mariage, juste en rentrant de voyage de noce, j'ai arrêté ma pilule et suis tombée enceinte tout de suite... »

Au tour d'Emanuelle de nous expliquer la merveilleuse décision qu’elle a prise avec son époux :

« J'ai voulu un 1er enfant pour qu'il ressemble à son papa, pour avoir un morceau de lui et de moi dans un seul petit être, pour porter la vie, pour savoir ce que c'est qu'une grossesse, un accouchement.

Ensemble depuis 10 ans, on en parlait souvent, c'était jamais le moment mais on s'est décidé le soir du baptême de ma filleule, ce n'était pas trop la bonne période car encore en train de construire notre maison, mais j'avais lu un texte où ces phrases nous ont particulièrement touchées:

" Les enfants sont notre bien le plus précieux.
Dans les joies comme dans les peines, nous voulons les aimer de toutes nos forces.
.....
Aide-nous à bien remplir notre rôle de parents
Aide ses Parrains et Marraines à établir avec Laura un lien de confiance et d'affection.
Donne lui avec nous un cœur humble et ouvert aux autres, éclaire la dans la difficulté et protège-là des mauvaises influences.
Merci Seigneur, pour Laura, pour sa venue à la vie, pour son premier regard, pour son premier sourire, et pour tous ceux encore à venir"

Je n'ai pas pu lire ce texte sans pleurer, j'étais décidé, je voulais un enfant avec mon mari.

Et maintenant que je sais ce que c'est qu'être maman, je reveux un ou des enfants pour revivre la grossesse et la magie de l'accouchement, pour voir des sourires, des éclats de rire et rencontrer un nouveaux petit morceau de nous à aimer. »

Venez à votre tour nous émouvoir, nous toucher, nous émerveiller et partager avec nous, toute cette joie qui vous emplit à présent que vous vous êtes lancés dans le plus beau des projets de toute une vie.

Haut




    

Ajouter un commentaire :