NetEnviesdebebes
recit de naissance de bebe

Auteur : Valérie | Date : 10/10/2007

Récit de la naissance de Marie (césarienne en urgence)

Ames sensibles et futures maman sur le point d'accoucher s'abstenir......


Je suis arrivée a terme le 22 aout et comme je n'avais aucunes contractions et aucun signe annonciateur d'accouchement je suis allé à la maternité faire un monitoring....la au bout d'une heure on m'annonce que je rentre le mercredi 23 au soir en maternité pour déclencher l'accouchement.. J'ai un peu peur mais je suis aussi très impatiente de rencontrer ma princesse...
La journée de mercredi se passe plutot bien, c'est l'effervescence a la maison, je controle une derniere fois ma valise, je vérifie qu'Eric a tout son linge bien pret pour qu'il n'ai pas a repasser pendant ces quelques jours, je vais me doucher et au moment de partir je lui demande de faire un photo de mon ventre en souvenir....et la le stress monte notre appareil photo numérique ne marche plus... Grimaçant je suis vraiment très stressée c'etait pas le moment qu'il nous lache celui la Grimaçant
Nous arrivons a la maternité à 17h30, nous allons signaler mon arrivée au bureau des entrées et direction l'espace naissance......et la, l'attente commence, il faut que je vous dise que les nanas défilent pour accoucher Roulement d'yeux...on nous installe dans une chambre de pré-travail et nous attendons....... à 19h on vient me chercher pour faire un monitoring qui durera 2 heures puis on me remet en salle de pre travail...au toucher vaginal mon col n'a pas bougé d'un poil, ca commence bien.... Roulement d'yeux

puis à 22h on vient de nouveau me chercher pour faire un monitoring....et re examen et toujours rien, mon col ne bouge pas Roulement d'yeux....la sage femme de nuit qui s'occupe de moi me dit qu'elles sont débordées et que bientot elle me fera l'injection de gel qui doit aider mon col a se ramolir......à 23h30 je dis a Eric de rentrer à la maison pour manger et se reposer et que si il y a quoique se soit dans la nuit je l'appelle.......
A minuit elle vient enfin me chercher pour me remettre sous monitoring et me faire l'injection vaginale....sans omettre de me préciser que ce n'est pas un acte anodin pour mon bébé Roulement d'yeux à 2 heures du matin je suis enfin de retour dans la chambre de pré-
travail..... je suis fatiguée , j'ai faim et soif (je n'ai rien mangé ni bu depuis le repas du midi)......la nuit a été interminable, je n'ai pas réussi a fermer l'oeil....à 5h30 je vais me doucher et à 6 heures elle vient ma chercher pour me mettre la perfusion qui déclenchera le travail......
Je retourne en salle d'accouchement, je me déshabille, elle m'examine et ....mon col n'a toujours pas bougé Roulement d'yeux je lui demande ce qu'on fait et elle file téléphoner au gynéco (j'ai oublié de vous dire au passage que mon gynéco n'est pas la, il est absent pour la semaine c'est donc son associé qui doit veiller sur moi), elle revient à 7h avec une autre grosse seringue de gel pour essayer de ramolir mon col....je n'y crois pas, j'en pleurerais, à l'heure qu'il est je devrais être perfusée pour déclencher le travail et nous en sommes encore à la case départ...8h la sage femme de jour arrive, elle se présente, elle s'appelle Anne-Sophie elle est Alsacienne comme Eric et elle va être mon soutien le plus précieux (mis a part mon mari) jusqu'a 19h30.... je lui dis qu'Eric devrait arriver très bientot et lui demande de bien vouloir le faire rentrer en salle de travail avec moi....Eric arrive a 8h30, je lui dis que nous en sommes toujours au point de départ et que je suis dégoutée.... Le gynéco vient me voir peut après et me dit qu'il ne peut pas me perfuser de suite, il faut attendre au moins 6 heures apres l'injection du gel Roulement d'yeux, Anne-Sophie a compris mon désarroi et elle passe régulièrement pour voir comment je vais et pour plaisanter un petit peu avec nous ....
10h30 elle me dit que je peux me rhabiller et elle nous ramene en salle de pré-travail en me signalant qu'elle viendra me voir a midi mais que si il y a du nouveau avant que je l'appelle.... 11h les contractions dans les reins arrivent de plus en plus violentes, je prends l'homeopathie que mon gygy m'a prescrit mais rien ne me soulage....je ne suis bien ni assise, ni couchée, ni debout ...à 11h45 n'y tenant plus je sonne; Anne -Sophie arrive, elle m'examine, je suis dilatée a 1....elle me refait un monito pour vérifier que ma puce va bien et elle me demande comment je vois la suite des choses...je lui répond que de toutes manières je sens que je vais avoir droit à une césarienne....elle téléphone au gynéco qui prends la décision de me mettre sous perf....manque de pot pour moi elle est appelée pour un accouchement et elle me dit qu'elle pense être de retour d'ici 1/4 d'heure et elle me demande si je vais pouvoir tenir, je lui répond que oui........je fais quelques pas dans le couloir mais les contractions tapent maintenant dans les reins et en bas de l'aine, c'est inssuportable. Il y a un meuble un peu haut dans la chambre et je m'appuie sur lui en soufflant bien sur chaque contraction....a des moments c'est tellement violent que mes jambes se dérobent sous moi et que les larmes montent...j'étouffe mes sanglots et refoule mes larmes pour ne pas affoler Eric qui est la, impuissant face à ma douleur......à 13h je lui demande de sonner à nouveau et je tombe sur une pétasse qui arrive et qui me balance un "ah ca contracte" je me retiens pour ne pas lui répondre sinon je risque être très méchante Fâché....elle m'accompagne en salle de travail, je me déshabille, elle me met la perf mais elle est vraiment pas douce, elle s'y reprend à 3 fois avant de trouver la veine, elle me fait un mal de chien, j'ai vraiment envie de la claquer....enfin Anne-Sophie arrive avec l'anesthésiste, elles sont vraiment super gentilles toutes les deux, Eric sort pendant la pose de la péridurale, je suis assise sur le rebord de la table en essayant de faire au maximum le dos rond, les contractions sont de plus en plus violentes, je leur signale quand il y en a une qui arrive ; Anne-Sophie essaie de m'aider a bien gérer pour ne pas trop bouger pendant la pose de la péridurale....l'anésthésiste a du mal a me piquer, elle ne touve pas d'espace assez grand pour pouvoir le faire...elle y arrive au bout de 30 minutes.......enfin elle m'injecte le produit et je peux m'allonger....Eric revient dans la salle, je suis bien je ne sens plus rien hormis mon ventre qui durcit à chaque contraction.....l'attente infernale commence, à 14h30 je suis dilatée à 2, Anne-Sophie me perce la poche des eaux, je sens ce liquide chaud qui coule en permanence, ca n'arretera pas jusqu'a la fin Roulement d'yeux en une heure je suis dilatée a 4, l'espoir revient, le travail se déroule normalement, elle commence a sentir la tête de mon bébé au toucher, le gynéco passe il m'examine lui aussi, tout a l'air de bien se dérouler..... Anne-Sophie me fait des injections dans la perf pour accelerer encore plus le travail, quand elle part a 19h30 je suis dilatée a 6 et les contractions faiblissent de plus en plus ( entre temps j'ai oublié de vous dire qu'elle m'a réinjectée par deux fois l'anesthesiant car je sentais tout)...les choses se sont corsées avec l'arrivée la sage femme de nuit, elle était très sèche....au bout d'un moment je lui ai signalé que je n'avais plus de contractions, que la petite ne bougeait plus et que je n'entendais presque plus son coeur......elle m'a examinée et la dilatation n'avait pas progressée par contre elle a trouvé que la tete de la petite était mal engagé alors elle a décidé de la faire bouger......J'ai envoyée Eric manger a 20h....quand il est arrivé 3/4 d'heure plus tard il m'a trouvé couchée sur le coté avec le monitoring coincé comme je pouvais et avec la jambe droite relevé et posée sur un étrier le tout en angle droit....la péridurale n'avait plus aucun effet, je souffrais énormement, toujours pas de contractions et toujours pas de mouvements de ma puce...ma tension était a 16.9 j'avais affreusement mal a la tête et surtout un très mauvais préssentiment....je me disais que ca n'était pas possible que je n'étais pas arrivée à 9 mois pour qu'il arrive un truc à ma fille maintenant....j'étais au bord des larmes....au bout d'une heure je me suis remise sur le dos....la sage femme est arrivée et m'a demandé pourquoi j'avais changé de position, je lui ai dit que c'était vraiemnt inssuportable, après examen mon col stagnait a 6, je lui ai demandé pourquoi elle s'acharnait autant qu'il ne se passait plus rien depuis plus de 3 heures.... elle a télélphoné au gynéco qui lui a dit de tout arreter et de me conduire au bloc opératoire....j'étais en quelques sortes soulagée, c'était pour ma fille que j'avais peur.....le gygy est arrivé en tenue il m'a aidé a mettre la chemise d'opérée, Eric a mis lui aussi la tenue stérile, il a attendu a la porte du bloc pendant 1 demi heure le temps qu'on me prépare, j'ai été branchée de partout, j'ai appris plus tard qu'ils avaient aussi eu peur pour moi..... Eric a enfin pu rentrer dans le bloc il est venu s'assoir derriere moi, on m'a encore injecté la peridurale, et le gynéco a commencé.....je n'aurais jamais imaginée la violence des mouvements qu'entrainait la césarienne, j'étais obligée de me cramponner a la table parce que j'avais l'impression que j'allais tomber, mon chéri m'a carressé la tête tout le long, de temps en temps je levais les yeux vers lui et je voyais qu'il était très ému....tout d'un coup j'ai entendu "Monsieur venez voir votre bébé qui arrive !" Eric s'est levé, il m'a vu avec mon ventre ouvert et il a vu Marie sortir...... pour moi les sanglots sont montés et quand j'ai enfin entendu ma fille pleurer je pleurais autant qu'elle....puis tout est allé très vite, ils m'ont présenté ma puce enroulée dans un linge, j'ai été très choquée par la couleur qu'elle avait, elle était mauve très très foncée, il l'ont posée sur la table au dessus de mon épaule je lui ai fait un bisou très rapide, j'ai dit "elle a ma bouche", je n'arretais pas de pleurer, j'étais soulagée qu'elle soit enfin la, puis ils l'ont emmenée pour les premiers soins, Eric est parti avec elle...je me suis donc retrouvée seule sur ma table avec le gynéco et la sage femme qui s'afferaient sur mon ventre, l'anesthésiste qui me carressait les joues en me disant que ma fille était belle et moi toujours noyée sous mes larmes.....
L'anesthésiste a été appelée pour un autre accouchement et puis j'ai de plus en plus senti les gestes du gynéco, il m'a dit qu'il ne fallait pas avoir de regrets pour la césa parce que Marie avait le cordon autour du cou et qu'elle n'aurait pas pu s'engager et descendre plus (ce qui expliquait sa couleur, j'ai su par la suite qu'une demi heure plus tard ma fille n'aurait jamais vu le jour.... bon dieu ca faisait plusieurs heures que je leur disait qu'il n'y avait plus aucunes contractions et plus aucuns mouvements de ma fille Grimaçant).
En rigolant j'ai demandé au gygy si il faisait du point de croix, puis je lui ai demandé ce qu'il faisait car c'était très très désagréable, puis je lui ai dit que je sentais ce qu'il faisait et je l'ai très vite supplié d'arreter tout que j'avais trop mal, pour finir en hurlant de douleur.......la péridurale n'avait plus aucun effet sur moi....la sage femme est partie vite en courant elle est revenue avec l'anesthésiste qui m'a completement endormie....j'ai commencé à me reveiller au moment ou ils me mettaient sur le brancard...l'anesthésiste m'a dit qu'ils m'emmenaient à la nurserie pour voir mon mari avec ma fille, j'ai vu defiler les couloirs, Eric était avec Marie dans les bras il lui donnait le bibi, il m'a montré la petite mais je ne la voyais pas, j'entendais pleurer les autres bébés et moi je délirais....
Sur le coup Eric n'a pas trop compris ce qu'il se passait, on m'a emmenée en réanimation pendant une heure et a 2 heures du matin j'ai pu regagner ma chambre...Eric est arrivé peu apres avec la petite, j'ai demandé à la voir de face, car je ne l'avais pas bien vue, puis la puéricultrice est venue chercher Marie pour la nuit, Eric m'a demandé pourquoi j'avais autant déliré a la nurserie et je lui ai dit qu'apres son départ j'avais tout senti et que j'avais eu droit a l'anésthésie générale.... Puis il est rentré a la maison....
A 6 heures du matin on m'a ramené ma fille, elle était belle et reposée, et malgré la douleur je me suis assise sur le lit pour pouvoir la prendre contre moi quand elle s'est mise a pleurer....

Aujourd'hui Marie a 14 jours, je souffre toujours beaucoup de mon ventre, j'ai beaucoup pleuré en vous racontant tout ca ....mais franchement malgré toutes les souffrances endurées je serais prête a subir cela mille fois rien que pour avoir le bonheur d'avoir ma poupée à mes cotés.... c'est une petite fille adorable, très souriante et très facile a vivre...elle nous comble de bonheur à chaque minute....

Pardon d'avoir été aussi longue mais je pense que ca m'aura permi d'exorciser tous les démons qui me hantaient depuis ce jour la......




    

Ajouter un commentaire :