NetEnviesdebebes

Auteur : Valérie | Date : 10/10/2007

Allaitement : bien s'entourer pour bien commencer

allaitement

Même si l’allaitement est la chose la plus naturelle du monde, j'ai découvert, comme beaucoup de jeunes mamans , dans les jours qui suivent la naissance, que c’est beaucoup moins simple qu’il y parait.

Avant la naissance

Il est important de s’interroger pendant la grossesse sur son désir d’allaiter, et si on souhaite allaiter, il est bon de se renseigner avant l’accouchement.

Préparation à la naissance
Dans le cadre des cours de préparation à la naissance, certaines sage-femmes proposent des cours sur l’allaitement, qui permettent de connaitre les bases de la théorie.


Livres
Il existe quelques livres de référence sur l’allaitement, qu’il est préférable de lire lorsqu’on a du temps, c’est à dire pendant la grossesse. Une femme bien documentée avant l’allaitement saura mieux ce qu’elle veut pour son enfant, sera moins paniquée par les débuts parfois difficiles de la mise en place de l’allaitement. Les recommandations de NetEnviesdeBébés sont par ici.

Trouver les bons conseils

Au moment de la naissance, puis dans les jours et semaines qui suivent, la jeune mère se pose souvent beaucoup de questions, il est important qu’elle ait des interlocuteurs expérimentés pour la soutenir.


A la maternité
Un nombre croissant de personnel des maternités est formé à l’allaitement, et sait aider les mères qui veulent allaiter. Malheureusement il existe encore des personnes qui trouveront plus facile de donner un biberon que de passer du temps à aider la mère qui n’arrive pas à mettre son enfant au sein.


Conseillère en allaitement
Les conseillères en allaitement son encore peu nombreuses, mais leur qualification assure une grande expérience du soutien en allaitement. On peut trouver leurs coordonnées via les PMI ou les matenités.


Milieu associatif
Quelques associations regroupent des femmes ayant allaité leurs enfants. Certaines proposent de contacter leurs représentantes par téléphone ou par mail afin d’aider les femmes qui rencontrent des difficultés dans leur allaitement.

Se méfier des conseils non avisés

Malheureusement, une femme qui souhaite allaiter entend souvent des conseils inadaptés.


Personnel médical peu/mal formé
Le personnel médical dans son ensemble est souvent très mal informé sur l’allaitement. Peu de médecins connaissent les pathologies liées à l’allaitement, ou la courbe de croissance des bébés allaités. Il faut donc rester critique vis à vis des conseils donnés par les médecins, ce qui n’est pas toujours facile, surtout lorsqu’on vient d’accoucher, ou quand on doute du bon déroulement de l’allaitement.


Famille et amis bien intentionnés
La famille et les amis sont généralement le pire ennemi de la femme allaitante : la grand-mère qui recommande de laisser l’enfant pleurer pour lui « former les poumons », la mère qui n’a jamais réussi à allaiter parce que « dans la famille les femmes n’ont pas de lait », la bonne copine qui explique que si l’enfant pleure le soir c’est « parce que le lait maternel n’est pas assez nourrissant »… La jeune mère qui allaite a généralement le droit à toutes les idées reçues sur l’allaitement, et finalement bien peu d’encouragement. Il faut donc être parfaitement sure de soi pour résister à tous les conseils inadaptés, sans pour autant froisser la personne parfaitement bien intensionnée qui sait mieux que la mère comment s’occuper de son enfant.

Ne pas s’épuiser

Le rythme des tétées peut être fatiguant pour la mère, juste après un accouchement qui a déjà fortement sollicité son organisme. Il est donc essentiel d’être bien entourée pendant cette période, et de trouver toutes les astuces pour se reposer et ne pas s’épuiser.
Le papa devra donc la décharger des tâches ménagères, pourra participer au change ou à la toilette de l’enfant. Si c’est possible, il est aussi profitable de faire dormir l’enfant dans la chambre parentale pendant les premières semaines, afin que la mère ait le moins de chemin à faire pour allaiter son enfant.
La tétée peut aussi être un moment de grande détente pour la mère, qui en profite pour somnoler doucement avec son bébé.

Voilà quelques conseils tout simples pour débuter son allaitement en douceur.

Article écrit par Karine B.

Source photo




    

Ajouter un commentaire :