NetEnviesdebebes

L'acquisition de la propreté et l'arrêt de la couche

arrêt de la couche

L'acquisition de le propreté est une étape importante du développement de l'enfant. Gain en autonomie et contrôle du corps sont les maitres mots de cette étape.

A savoir que d'un enfant à l'autre, l'âge de développement peut varier, donc pas d'inquiétude à avoir, cher parent, laissez donc le temps aux choses sans trop brusquer.

Du temps au temps

Selon la maturité de l'enfant ou encore l'effet "grand(e) frère/soeur" qui montre l'exemple, l'enfant commencera sa propreté à son rythme.

N'enlevez pas la couche pampers jour/nuit tout de suite et allez-y par étapes ! Il faut compter de 3 à 8 mois pour que bébé soit propre de jour, avec de possible "erreurs" et encore 3 à 8 mois pour la nuit.

Pas de forcing, question de maturité

Si l'enfant n'est pas prêt physiologiquement et psychologiquement, l'enfant ne peut-être propre !

Pour notre second cela c'est passé en deux fois, on a tenté, ça n'a pas fonctionné. Nouvelle tentative 3 mois plus tard, et c'était le bon coup. :-D

Dans beaucoup de livre sur l'évolution des bébés, il est précisé que si celui-ci sait monter et descendre un escalier seul (environ 2 ans), c'est que son corps est apte à tenter le coup.

Mais dans la tête de l'enfant, tout n'est pas aussi facile que nous, parents, le pensons.

Si l'enfant ignore le pot que vous placez proche de lui, s'il désire rester "bébé" (souvent le cas lorsque le suivant arrive), ce n'est pas le bon timing.

Par contre si la couche est de plus en plus sèche, si l'enfant vous suit jusqu'aux toilettes, si son rythme de pipi/caca s'installe à des heures précises, c'est qu'il faut y aller.

Une préparation parent/enfant

Parlez avec lui de l'autonomie, de la propreté, des couches sales, qui puent, des "autres" qui sont déjà propres, etc.

Il ne faut surtout pas le rendre "plus petit" qu'il n'est, ni le rabaisser, l'engueuler ou tout autre sentiment négatif.

Vous pouvez aussi lui montrer l'exemple (en faux), ou avec des jouets (poupon ou gros ours sur le pot), acheter un papier toilettes rien que pour lui, etc.

Pourquoi pas même choisir le pot avec lui ? Il sera plus en confiance. Et pourquoi pas le rehausseur aussi pour la suite (et le tabouret).

Évitez le pipi/caca à la vue de tout le monde ! M'enfin, il a besoin d'intimité le bougre. Soit aux toilettes ou dans la salle de bain, un petit coin rien qu'à lui en somme. Et surtout ne changer plus rien une fois le rythme acquis. Un changement brutal ou régulier d'endroits (sauf voyage) est rudement contre-indiqué.

Rythme et écoute

Repérez les moments où bébé a envie puis proposez-lui le pot. Laissez-le jouer dessus, qu'il prenne son temps, ce n'est pas une course !

S'il le demande, restez avec lui, sinon prévenez que vous reviendrez dès qu'il appelle.

Une fois la "chose" faites, videz le pot avec lui, une participation commune renforcera son côté "autonome".

Une étape à la fois, enlevez la couche de la sieste, puis celle du main, et ainsi de suite. Une fois la journée propre, faites de même la nuit. Et tant pis s'il y a des accidents, nous sommes tous passés par là !

Toujours rester positif

Pas de chantage, pas de cris, de colère ou tout autre chose d'aussi négatif, avec l'apprentissage des pampers pas cher plus vou sirez avec douceur, plus l'enfant apprendra avec facilité.

Afin d'éviter de s'énerver, utiliser des vêtements facile à porter/enlever, c'est plus pratique autant pour bébé que pour vous.

Des félicitations ? Oui c'est possible. Mais n'admirez pas le caca et éviter (ben oui non seulement c'est sale mais ce n'est pas beau) le "je suis fier de toi". C'est l'enfant qui fait l'action, c'est donc plutôt à lui qu'il faut faire référence du style : "tu dois être fier de toi", "tu as fais de gros progrès", ...

Attention aux regards des autres ! Si vous avez réussi à instaurer un climat de confiance et une méthode avec l'enfant, inutile de tout casser parce que "mamie bons conseils" et là ou si la nounou à une autre méthode (parfois traumatisante). Imposez vos idées et faites-les respecter !

Propreté jusqu'au bout des ongles

Supprimer la couche c'est aussi apprendre à s'essuyer, mais aussi vider le pot, puis la chasse d'eau (sur un rehausseur) et bien se laver les mains.

Si vous faites tout à la place de l'enfant, bien entendu il faut y aller par étape, plus il grandira, plus il vous appellera pour le nettoyer et vous laisser tirer la chasse (et jusqu'à des âges plus grands, sigh !).

L'autonomie commence tôt, sans nom plus être une bourrique, parfois il faut savoir aider, surtout en période de fatigue, l'enfant doit le faire par lui-même avec attention et autonomie.

Tous les articles Apprendre la propreté

Généralités
Quel pot choisir ?
Est-ce que Bébé est prêt ?
Ce qui peut retarder la propreté, les solutions
Aider Bébé à aller sur le pot
Les phrases à dire et à éviter
Que faire après les premiers essais fructueux ?
En cas d'échec, comprendre et agir
Pipi au lit : quoi dire, quoi faire ?
Sélection de livres pour l'enfant et les parents sur le pot
Témoignages de parents

    

Ajouter un commentaire :