NetEnviesdebebes

La glaire cervicale - les pertes blanches

Edito : L'observation de la glaire cervicale au cours du cycle est l'un des moyens qu'a une femme d'observer sa période fertile. Histoire de mettre toutes les chances de votre côté, voyons ce qu'est la glaire cervicale et les pertes blanches ainsi que la façon de l'observer !

Menu :
- quelques généralités
- l'observation de la glaire cervicale pour déterminer la période d'ovulation

Quelques généralités

Quand les femmes parlent de leurs sécrétions intimes, elles parlent souvent de pertes blanches. Ces pertes blanches que l'on appelle "leucorrhées" dans le jargon médical sont souvent confondues avec la glaire cervicale. Or la glaire cervicale n'est qu'une partie de ces pertes blanches. Les pertes blanches sont en effet composées de différentes sécretions selon votre santé, le moment du cycle...les pertes blanches peuvent contenir de la glaire cervicale, les sécrétions vaginales... Elles peuvent avoir différents aspects, ressembler à du blanc d'oeuf cru, de la mousse, être plus épaisses selon les éléments qui les composent.

La glaire cervicale est un liquide visqueux, sans vraiment de couleur. C'est un liquide secrété par les cellules du col de l'utérus sous l'action des oestrogènes. La glaire cervicale prend différents aspects selon le moment du cycle.

Son rôle est de faciliter aux spermatozoïdes le passage du col de l'utérus et de l'utérus, de faciliter leur mobilité en leur fournissant des réserves énergétiques pour survivre dans les organes génitaux féminins le temps de parvenir à l'ovule. Enfin, la glaire modèle la tête des spermatozoïdes en vue de la fécondation de l'ovule. Avoir une glaire de bonne qualité est donc un élément non négligeable lorsqu'on désire un enfant.

Lorsque Bébé tarde à pointer le bout de son nez, le gynécologue peut décider de pratiquer quelques examens supplémentaires comme l'examen de la glaire cervicale s'il ne trouve pas a priori de cause pour une glaire de mauvaise qualité (certains médicaments, des actions récentes sur le col de l'utérus, des infections dans la sphère génitale peuvent modifier la glaire cervicale).
L'examen le plus souvent pratiqué est le test de Hühner. Ce test, encore appelé "test post-coïtal", consiste à prélever environ 8 heures après un rapport sexuel un peu de glaire cervicale, de l'examiner, de compter le nombres de spermatozoïdes présents ainsi que leur mobilité.

Une glaire de mauvaise qualité peut être traitée par traitement à base d'oestrogènes ou par traitement homéopathique (voir notre article sur l'homéopathie pendant les essais).

L'observation de la glaire cervicale pour déterminer la période d'ovulation

Depuis longtemps, les femmes examinent leur glaire cervicale afin de déterminer leur période féconde, notamment si elles utilsent la méthode Billings (méthode de conntrôle des naissances). Bien sûr, on peut également l'observer pour mettre toutes les chances de notre côté afin de tomber enceinte. Pour ce faire, vous pouvez observer votre glaire tout au long du cycle et noter les résultats sur votre courbe de température si vous en faites une. L'observation de la température et de la glaire vous permettra de préciser a priori (par l'examen de la glaire) et a posteriori (par l'examen de la courbe de température) votre période ovulatoire pour les prochains cycles.

Comment procéder ?

Vous avez deux façons de procéder, selon votre ressenti et selon aussi l'abondance de la glaire.

Le matin, après avoir uriné, vous pouvez :
- passer un papier sur la vulve, d'avant en arrière, si la glaire est abondante ;
- introduire deux doigts propres dans le vagin pour prélever un peu de glaire cervicale.

Il vous faudra noter sa consistance (épaisse, filante, mousseuse...), son aspect (perte blanche épaisse ou semblable à du blanc d'oeuf cru etc...), si elle s'étire entre les doigts ou non... Soyez la plus précise possible dans vos observations et dans vos notes, surtout si vous devez en faire le compte-rendu à votre gynécologue, n'ayez pas peur de faire dans le naturel, nous ne sommes pas médecins et n'avons pas les mots pour décrire précisément ce que nous voyons mais une description fine avec vos propres mots aidera beaucoup le gynécologue à savoir ce qu'il en est exactement.

Que peut-on observer selon les moments du cycle ?

Les premiers jours du cycle correspondent aux jours des règles, vous ne pourrez donc pas observer la glaire cervicale.

Dans les jours qui vont suivre, la glaire cervicale fera son apparition, la production de glaire augmentant avec l'augmentation du taux d'oestrogènes. La glaire est alors épaisse, on ne peut pas l'étirer entre deux doigts. Au niveau du vagin, la sensation d'humidité augmente au fil des jours.

Changement de cap ensuite, deux jours avant l'ovulation. Vous vous sentez franchement mouillée au niveau du vagin, la glaire ressemble à du blanc d'oeuf cru, elle étire facilement sur quelques centimètres entre vos doigts, il est temps de songer aux travaux pratiques pour mettre en route Bébé ! Vous êtes en pleine période fertile qui, selon les femmes, dure de deux à quatre jours.

Dans les jours suivants, la glaire diminue jusqu'à disparation au moment prévu des règles. Vous pouvez constater des sécrètions mais ce sera de simples pertes vaginales.

Si vous n'observez pas votre glaire, pas de panique pour autant ! Sans doute reste-elle plus au fond de votre vagin. De toute manière, seul un gynécologue pourra vous indiquer s'il y a souci, ne paniquez pas ! Idem pour l'abondance de la glaire, ce n'est pas la quantité qui compte mais la qualité de la glaire !

Haut

NB : ce site est un site d'informations, seul un gynécologue est capable de poser un diagnostic médical, chaque cas est unique, si vous avez le moindre doute, c'est à un médecin qu'il vous faudra poser vos questions.


    

Ajouter un commentaire :