NetEnviesdebebes
arret pilule tombet enceinte

Arrêt pilule et perturbations du cycle quand faut-il s’inquiéter ?

Edito : Lorsqu’une femme arrête la pilule parce qu’elle souhaite avoir un bébé, elle ne se souvient pas toujours de ses cycles avant la pilule, et a souvent oublié ce qui était normal ou pas lorsqu’on ne prend pas de pilule (trop habituée au faux cycle bien régulier induit par la pilule, surtout si la pilule a été prise pendant de nombreuses années)

Dans tous les cas les recommandations ci dessous ne sont que des indications générales, elles ne peuvent pas remplacer l’avis d’un médecin, donc en cas de doute parlez en à votre médecin ou votre gynécologue.

Menu :
- La longueur du cycle hors pilule
- Les saignements en dehors des règles : quand faut-il s'inquiéter ?
- Les signes qui ressemblent à des signes de grossesse
- Pour limiter les perturbations

La longueur du cycle menstruel hors pilule

La longueur du cycle hors pilule peut être très variable les premiers cycles après l’arrêt de la pilule

- le premier cycle peut être particulièrement long : bien sur quand le cycle dépasse les 28 jours on pense grossesse, mais le cycle peut aussi être naturellement plus long, il faut donc attendre un peu. Par contre si le cycle se prolonge exagérément, et que les tests de grossesse sont négatifs, il est préférable de consulter pour vérifier que le corps a bien repris son activité.
- les cycles suivants se stabilisent généralement progressivement. Mais s’ils étaient irréguliers avant la pilule ils ont de grande chance de l’être toujours. Les cycles variables ne sont pas un problème en soi, mais lorsque les cycles sont vraiment trop variables cela complique l’estimation de la date d’ovulation.

Les cycles peuvent être réguliers mais longs ou au contraire courts. La durée de 28 jours n’est qu’une moyenne, il ne faut donc pas s’inquiéter si vos cycles sont plus courts ou plus longs. En général on considère qu’entre 19 et 35 jours la durée du cycles est parfaitement normale.

Haut

Les saignements en dehors des règles : quand faut-il s'inquiéter ?

Certains saignements ne sont pas inquiétants lorsqu’on a arrêté la pilule, mais il est préférable de prendre rendez-vous avec son médecin pour s’en assurer.

Les cas qui ne doivent pas vous inquiéter
- pertes très légères lors de l’ovulation (c’est à dire 14 jours environ avant les règles)
- pertes très légères après des relations sexuelles

Les autres cas
- Pertes en dehors de ces périodes : il est préférable de consulter son médecin
- pertes significatives : il est préférable de consulter son médecin

Ces saignements peuvent être temporaires à cause de l’arrêt pilule, mais peuvent aussi être l’indicateur d’un petit problème, souvent sans gravité, mais seul un médecin peut juger de son importance.

Haut

Les signes qui ressemblent à des signes de grossesse

Les premiers cycles après la pilule on peut constater des signes qui font penser à une grossesse (tension mammaire, nausées, constipation…) mais ils peuvent être provoqués par le retour du corps de la femme à un fonctionnement naturel, non perturbé par la pilule. Durant le premier cycle il faut donc rester prudente lorsqu’on observe ces signes, ils ne veulent malheureusement pas forcément dire grossesse.

Haut

Pour limiter les perturbations

- En arrêtant la pilule en milieu de cycle vous risquez d’avoir plus de mal à comprendre votre cycle. Donc il c’est possible, autant ne pas reprendre la pilule après la fin d’une plaquette, comme ça vous savez vraiment où vous en êtes.
- Rien ne montre qu’il faille éviter d’être enceinte le premier mois après l’arrêt de la pilule. Ca peut simplement être un moyen de repérer la durée de son cycle, et repérer les faux signes de grossesse dus à l’arrêt de la pilule. Cela permet d’éviter de psychotter si on a quelques jours de retard, mais n’aura aucune incidence sur le bébé à naître.

Haut


    

Ajouter un commentaire :